Catho, Orthodoxes, Protestants, …. On s’y perd !

CATHOS, ORTHODOXES, PROTESTANTS, ANGLICANS, GALLICANS…On s’y perd mon Père !!!

C’est à peu près en ces termes que m’écrivait dernièrement, l’un de mes correspondants un peu perdu dans tous ces rites.

Pourtant, c’est assez simple. Mais si personne ne l’explique, il est bien évident que tout le monde l’ignore.

Comment savoir si un rite est valide ou non ?

Car il est très important de savoir si un rite est valide. il y va de la validité de la consécration de l’Eucharistie, et à ce titre de la communion au Corps et au Sang du Christ, ou à un simple morceau de farine… Tout bon chrétien doit donc être certain, quand il pénètre dans une Eglise, si la validité du sacrement est réelle, où s’il se trouve au cœur d’une secte chrétienne.

C’est pire encore pour un candidat à la prêtrise ; car s’il prend cette considération par-dessus la jambe, il risque fort d’être faussement ordonné prêtre tout en croyant qu’il l’est, et de ce fait de consacrer des messes invalides sans le savoir, et de tromper les autres sans le vouloir.

C’est d’autant plus grave, qu’il se pense valide et entend les confessions de ses fidèles sans pouvoir remettre les péchés, (puisqu’il est prêtre invalide) alors que ses paroissiens se pensent validement confessés. Bref, cela peut prendre des proportions incalculables dans le sens de la destruction des âmes.

Saurions nous reconnaître Christ ?

Horaire des offices mars 2017

Chapelle de la Protection de la Mère de Dieu

Mars 2017

Dimanche 12 mars 10h30 :2e du Grand Careme – Liturgie de St Basile
Dimanche 26 mars 10h30 : 4e du Grand Carème : St Basile

tous les mercredis 18h vepres
tous les vendredi 18h acathiste

Confession et écoute, entretiens ….. sur rendez-vous

Si vous souhaitez de l’eau bénite, vous pouvez vous servir à l’église

Vente de bougies de neuvaine, tchotki, chapelets, veilleuses
livres (prix affichés)

Pour les petites bougies : don libre

Paroisse Sainte Rita

Nous sommes très heureux de vous annoncer l’ouverture de la paroisse Sainte Rita à Dammartin sur Meuse

Cette paroisse est dirigée par notre très bon pere diacre Jean .

Transmettez lui vos souhaits, bienvenue et encouragements .

Dieu lui aménera de nombreux fideles .

Que le Seigneur le bénisse et lui accorde mille années de pastorat.

Qu’est-ce qu’un prêtre ?

Pour la plupart des fidèles (et des infidèles), un prêtre c’est d’abord un homme qui a reçu un appel (ou cru le recevoir), qui ensuite a passé 7 années au séminaire pour acquérir les éléments de la liturgie, mais surtout une solide formation en théologie et en philosophie, et qui au final est ordonné par un évêque (valide) afin de pouvoir (validement) dire la Sainte Messe.

Au final, il a le même niveau qu’un médecin généraliste. Sauf que le 1er s’occupe du corps, et que lui s’occupe (est censé s’occuper) de l’âme.

A partir du moment où il appartient à une Eglise reconnue (Catholique Romaine ou Orthodoxe ou de rite Oriental) il est également reconnu comme « prêtre » par les foules.

Donc, si je simplifie à l’extrême, un ordinateur couplé à un robot dans lequel on aurait entré tous les éléments de la liturgie, de la philosophie et de la théologie, serait un prêtre « valide » et parfait dans la mesure où il serait ordonné par un évêque et exécuterait à la perfection tous les mouvements et paroles ordonnées par la liturgie.

Pour nos communautés de rite occidental

MERCREDI DES CENDRES

« convertis toi et crois en l’ Evangile »

tels sont les paroles sacrées dites par le prêtre ce mercredi , traçant une croix au front des baptisés .
Les cendres sont faites à partir des rameaux de l’année précédente .
Cette coutume de se couvrir la tête de cendres – est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu (Jonas 3.5-9 : Jérémie 6.26 ; 25- 34 ; Matthieu 1 1,21).

Nous avons péché . Nous sommes devenus des pénitents . Voila pourquoi nous nous confessons, nous nous repentons et nous nous présentons devant le Seigneur afin qu’il nous pardonne .

Notre indignité en toutes circonstances met notre âme en péril et aussi notre communauté . Chaque paroissien qui faute entraine son prochain . Pourtant ile Seigneur dit « Aimez vous les uns les autres ! »
C’est justement parce que soudain nous prenons conscience qu’en fautant nous aimons moins et que nous brisons l’harmonie communautaire, l’assemblée sacrée, l’Ekklesia Christi, que nous faisons, à genoux, ce choix de la pénitence

Nous sommes le peuple de Dieu et nous devons nous repentir des fautes commises jusqu’à ce jour. Cette conversion est indispensable pour établir la paix , avec nous même, avec le prochain, avec Dieu .
Le Christ nous donne sa paix alors par notre repentir sincère et fort, par nos larmes qui se mèlent à la cendre, par notre foi renouvelée, prenons le temps durant ce saint carême qui débute de changer complètement, de nous convertir .

Oui Seigneur Jésus, Toi qui t’es offert pour racheter nos fautes, et par Ta resurrection a vaincu la mort, j e t’offre ma vie toute entière et durant ce carème je t’offre plus encore , je t’offre mon courage et ma détermination à me changer et cette croix tracée sur mon front avec les cendres saintes de ce jour est la marque de mon engagement de chrétien devant Toi ô Maitre et Roi, la marque de l’amour

Amen

Mgr Leonid

Notre humble et pauvre Eglise

Je consulte les archives de l’Eglise et je redécouvre les itinéraires très chaotiques des uns et des autres .

Je suis tres étonné par l’attitude hautaine de certains prélats qui m’ont souvent fait la morale alors que leur parcours est loin, très loin, d’être exemplaire . Juste un peu d’humilité de leur part serait bienvenue , humilité et charité

Mais ce sont les gestes, les mots, qui trahissent la complaisance, la diplomatie hypocrite, les tractations malodorantes qui ont permis la réalisation de plans de carriere très brillants .

Certains prélats aujourd’hui méprisants à l’égard de certains et certaines, il y a quelques années finalement se servaient d’eux . Mais maintenant ils les déclarent hérétiques …ou quasi !

Lorsqu’une demande n’aboutit pas dans un sens on va dans un autre sens quitte à oublier ou renier les idées énoncées précédemment .

Tous ces gens là notre église les ignore et meme si nous peinons à réunir des pretres, cela ne fait rien, nous continuerons à précher la parole du Christ par delà les discours de circonstances des théologiens….de circonstance.

Christ premier servi !

Nous reprécisons donc : l’Eglise Byzantine Hors Frontieres est Greco-catholique indépendante, comprend deux « poumons » l’un byzantin (orthodoxe ou oriental) célébrant les liturgies orientales et l’autre occidental célébrant les rites latins, occidentaux etc …elle comprend une éparchie de Belgique sous la direction bienveillante de Mgr Michel, choréveque, une éparchie de France sous la direction du primat métropolite Leonid, une éparchie d’Afrique Centrale sous la direction de l’éveque métropolite Adalbert titulaire du siege de saint Anastase d’Antioche

Mgr. Leonid

Ministère de la direction spirituelle

« Paroisse de Protection de Mère de Dieu à Caen. »

 

« MINISTÈRE DE LA DIRECTION SPIRITUELLE / ORIENTATION SPIRITUELLE »

Pour ceux qui souhaitent recevoir une direction spirituelle, notre paroisse offre ce ministère à n’importe qui dans n’importe quelle partie du monde (par correspondance ou autre moyen de communication) .

Si nécessaire un appel téléphonique ou une conférence skype peut être organisée si le Père spirituel le juge nécessaire.

Veuillez écrire en toute confidentialité à Mgr. Leonid : mgr.leonid@ebhf.re et mettre « Demande de direction spirituelle » en haut de l’e-mail, et joindre une photo de vous si possible.

Message de Noel de Vladyka Leonid

« Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger »

écrivait Terence et ceci repris fréquemment par Albert Camus dans l’Etranger, la Peste etc … un theme, une phrase splendide qu’il faut faire sienne en évitant cet écueil : placer l’homme au centre de l’univers (Francs Macons du GODF)

Il ne s’agit pas là d’être humaniste, on ne peut pas en qualité de chrétien vouer un culte à l’homme
Il s’agit bien au contraire de protéger la créature humaine comme créature de Dieu
C’est plus que de la sympathie, plus que de l’empathie c’est la compassion et l’amour

Ainsi donc la veille de la naissance de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ , devons nous nous interroger sur notre attitude quotidienne en tant qu’ homme vis à vis des autres, notre prochain .

Par Sa naissance, Christ, Dieu fait homme, se manifeste dans le mystere afin que tout mystere s’accomplisse

Cette naissance est la charniere de deux mondes, l’ancien et le nouveau.

La loi qui gere tout dans l’ancien monde va se trouver soumise à l’amour.

« La loi doit être servante de la vie, et non l’inverse. » Le sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat (Marc 2, 27). dit Gilbert Carayon

Ainsi cette naissance de Dieu en l’homme va transformer tous les rapports sociaux et chambouler tous les codes religieux.

Et aux pieds de l’enfant-rois se prosternent de pauvres bergers, des rois, les anges, les animaux et jusqu’aux étoiles qui ne cesse d’intensifier leur éclat

L’enfant vient de naitre , Fils de l homme et fils de Dieu . Par Sa naissance Il annonce déjà Sa venue eschatologique, le retour en gloire

Il sait son terrible destin en qualité d’homme. Il le dit Lui-meme
 » « Il faut, ajouta-t-il, que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, par les grands prêtres et par les scribes, qu’il soit mis à mort et qu’il ressuscite le troisième jour. » […] Celui qui aura eu honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, lorsqu’il viendra dans sa gloire et celle du Père et des saints anges. (Luc 9, 22 et 26)

Nous vénérons la saint icone de la Nativité et dans le meme temps nous devrions vénérer celle du Chrsit Pantocrator

Prions, prions sans cesse et que cette Nativité préfiguration de notre salut nous amene à une conscience accrue du chemin vers Dieu car la Nativité nous montre bien que Dieu s’est fait pour notre salut .

Cheminons vers Lui afin nous, hommes devenions Dieu. (St Irénée)

Vladyka Leonid
métropolite primat de l’Eglise Byzantine Hors FRontieres

Message de Noel du Père Michel

Nous voici arrivé à ce grand moment, Noël, La Nativité, la naissance de l’enfant divin, la naissance de notre Seigneur, mais peu importe la dénomination que nous utilisons l’essentiel est de ne pas oublier ni faire passer au second plan ce que célèbre réellement cette fête.

Lorsque le Christ est né dans le plus grand dépouillement, les anges du ciel ont entonné des chants d’allégresse, les astres du ciel eux-même ont brillé de leur plus bel éclat afin de faire connaître au monde la venue de l’Enfant Dieu.Des mages ont effectué un long et périlleux trajet pour venir le reconnaître et ont mis leur vie en péril en refusant d’obéir à leur roi terrestre. Et les rois de ce monde ont tremblé car ils savaient que le seul vrai Roi était né.

Il nous faut regarder l’enfant, notre Amour, dans son berceau. Et il nous faut le regarder en nous sachant devant un mystère. Nous devons, par la foi, accepter ce mystère et, par la foi également, en approfondir le contenu. Et pour cela, nous avons besoin des dispositions d’humilité d’une âme chrétienne.

Déjà au moment de Sa naissance, s’opposaient ceux qui servaient le monde et ceux pour qui le monde n’était qu’un passage vers le vrai Monde.

Aujourd’hui ce monde où nous vivons dispose de moyens de diffusion, d’armes d’intoxication psychiatrique tellement puissants qu’il arrive à faire fléchir la foi de ceux qui se risquent à laisser entrouverte la porte qui doit séparer le monde et ceux qui ne veulent pas de ce monde.
Le seul moyen de résister c’est de bien verrouiller cette porte à l’aide du verrou de la foi.

Nous qui nous présentons comme chrétiens nous devons pour vivre ce Noël comme de vrais disciples de Christ, certes pas tout quitter pour vivre pauvrement, non, cela n’aurait aucun sens. Mais l’actualité du monde peut pour une fois se retourner contre lui.
Regardons nos Frères et Soeurs d’Orient et plus particulièrement en Irak et Syrie, ainsi qu’en Asie et d’autres régions dont on parle moins! Pour la majorité ils n’ont plus rien et en se rassemblant pour fêter la naissance du Sauveur ils risquent de perdre ce qui leur reste, leur vie.
Ils vont se rassembler dans des Eglises en ruine, dans des maisons privées, parfois dans des endroits secrets.
La flamme qui brillera dans leurs yeux ne sera pas la flamme de joie qui brille dans les yeux de ceux qui penseront déjà au délicieux repas qui les attends, priant pour que la messe soit rapidement finie pour rentrer bien au chaud déguster un bon repas et du bon vin, oubliant rapidement, si ils l’ont écouté, le message que leur prêtre a voulu faire passer, message d’amour, d’humilité de partage. La flamme qui brillera dans les yeux de nos Frères et Soeurs d’Orient sera la flamme de l’Esprit, la flamme de la foi, la flamme de ceux pour qui être conviviés à la table du Seigneur est plus agréable que le plus doux des miels. Pour ceux qui en auront la chance leur seul repas festif sera le partage du pain entre Frères et Soeurs.

Dans une famille, lorsqu’un Frère ou une Soeur souffre son Frère ou sa Soeur souffre aussi, nous souffrons donc aussi en pensant et priant pour nos Frères et Soeurs déshérités où qu’ils se trouvent.

Aucune culpabilité donc de profiter du confort que nous avons mais n’oublions pas le sens chrétien de Noël ni simplement ce qu’implique être chrétien, c’est ce qui doit être le coeur de la célébration de cette fête.

Nous devons, en effet, reproduire en nous le Christ vivant, en connaissant le Christ, à force de lire la Sainte Ecriture et de la méditer, à force de prier, comme maintenant, devant la crèche.

Chers Frères et Soeurs je vous souhaite une bonne fête de la Nativité à vous et vos familles.
Soyez bénis.
Père Michel – Archiprêtre et chorevêque
Mission saint Seraphim de Sarov
Eglise Byzantine Hors Frontière